Les Loges Maçonniques Lyonnaises Tome I

Les Loges Maçonniques Lyonnaises au XVIII siècle Aimé Imbert

Auteur : Aimé IMBERT

LES LOGES MAÇONNIQUES LYONNAISES AU 18ème siècle

Préface de Pierre MOLLIER, directeur de la Bibliothèque du Grand Orient de France et du Musée de la Franc-Maçonnerie.

Premier livre d’un vaste projet, qui a pour ambition d’écrire l’histoire des Loges Maçonniques Lyonnaises de leur création jusqu’à 1946, ce livre a l’objet ambitieux de retracer tout au long du 18ème siècle la vie des Loges lyonnaises. Ce siècle les a vues naître, évoluer, disparaître, au gré des évènements et des hommes.
Dès le début des noms connus apparaissent : WILLERMOZ, MORAND, CAGLIOSTRO, Prost de Royer, Martinès de Pasqually, SAINT-MARTIN, et bien d’autres. Ces personnages ont marqué la vie lyonnaise, tant dans les Loges que dans la Cité.

Le travail d’Aimé IMBERT est un travail exceptionnel, tant par son ampleur (de 1734 à 1946), que par sa méthode. Aimé IMBERT a ressemblé la quasi exhaustivité des ouvrages où l’histoire de la Franc-Maçonnerie lyonnaise est abordée, que ce soit des livres d’histoire de Lyon, des livres maçonniques, des documents imprimés par les Loges, etc. Mais surtout, il s’est attelé à un travail considérable sur les archives déposées soit dans les bibliothèques de Lyon, soit à la Bibliothèque nationale, soit dans des archives privées de Loges. Ainsi, dans cette histoire des Loges maçonniques lyonnaises, aucun fait n’est signalé qui n’ait été validé par plusieurs documents d’archives, et toujours en privilégiant les documents authentiques. Dans les pages de cette Histoire, se trouve rassemblé 15 années de dépouillements patients de milliers de documents souvent entassés sans ordre dans des cartons d’archives. Il fallait, pour ce travail d’érudition patient et exigeant, avoir un caractère ferme et une opiniâtreté exceptionnelle, ainsi qu’une rigoureuse méthode. Aimé IMBERT, ancien ingénieur dans l’industrie devenu historien par passion, ne manque pas de ces qualités, rehaussées par un réel talent d’écriture…

Dans ce premier volume, la recherche est méticuleuse, la progression lente, les indices rares et clairsemés ; Ils surgissent parfois au détour d’un document consulté après des centaines d’autres. De longues heures de lecture attentive et souvent ardue de manuscrits d’époque conduisent parfois à maudire ces Francs-maçons qui négligeaient la syntaxe et l’orthographe, omettaient de noter les prénoms, les dates, les fonctions, et maniaient sans doute plus habilement leurs outils que la plume.

Mais quel bonheur de redonner vie, aussi fidèlement que possible, à ces Francs-maçons oubliés. Car, en maçonnerie comme en d’autres domaines, l’éclat des vedettes plonge ceux qui les entourent dans une obscurité profonde. Ce livre tente de les remettre en scène aux côtés des premiers rôles, en donnant à chacun sa juste place dans l’emploi qui est le sien. Parce qu’ils le valent bien. Il tente aussi de ramener les légendes épiques à de plus justes dimensions historiques…

Ce livre contient aussi un CD sur lequel se trouve une liste des 2000 Francs-Maçons initiés au 18ème siècle, avec leurs dates de naissance et de mort, leur métier, leur(s) loge(s), etc. Et un ensemble de photos de documents rares et de décors d’époque…

LES LOGES MAÇONNIQUES LYONNAISES – TOME I

LES LOGES MAÇONNIQUES LYONNAISES AU 18ème siècle

SOMMAIRE

  • Préambule
  • La franc-maçonnerie lyonnaise en ses commencements.
  • La franc-maçonnerie lyonnaise… avant Willermoz
  • Tentatives d’exploration.
  • 1535 : une légende.
  • 1734 : le manuscrit Simonet.
  • 1736 : deux Loges de Saint-Jean.
  • 1737 : l’abbé de La Garde et Camille Perrichon.
  • 1739 : une Loge de Saint-Jean
  • 1742 : deux Loges à Lyon
  • 1743 : le mystère du Petit Élu
  • 1744 : Les Amis Choisis, l’Amitié, les Vrais Amis.
  • 1746 : La grande loge des maîtres écossais de Saint-Jean de Lyon
  • 1750 : la Concorde, la Sincère union et Casanova.
  • 1752 : un grade templier à Lyon ?
  • 1753 : la Parfaite Amitié.
  • 1756-1757 : Saint-Jean de Jérusalem, l’Amitié, la Sagesse.
  • 1759 : les Vrais amis, la Bonne Amitié ?
  • 1760 : la grande Loge des maîtres réguliers de Lyon.
  • Conclusion provisoire sur la période… avant Willermoz.
  • La franc-maçonnerie lyonnaise … avec Willermoz.
  • la grande Loge des maîtres réguliers de Lyon, le Chapitre des chevaliers de l’Aigle noir, la Sagesse.
  • La sagesse (suite)
  • La sagesse triomphante.
  • Digressions immobilières.
  • La Sagesse triomphante (suite)
  • Les vrais Amis
  • Les Amis Choisis
  • Jean-Baptiste Willermoz, la Grande Loge de Lyon et la Grande Loge de France
  • Jean-Baptiste Willermoz et les maçons lyonnais
  • La Parfaite union et (ou) la parfaite réunion
  • Saint-Jean de la Gloire
  • Le Parfait Silence
  • Antoine-François Prost de Royer.
  • Lyon carrefour européen de la Franc-Maçonnerie
  • La Parfaite Réunion
  • 1766 : une année prolifique..
  • L’Unité
  • Le Choix des Hommes Libres
  • La Constance de l’Unité
  • Les deux loges réunies ou les deux réunies, devenues les Amis de la Vérité, la Bonne foi, et la Vraie Union Historique.
  • Les Chevaliers Maçons Elus Cohens de l’Univers.
  • Le Directoire Ecossais de l’Auvergne.
  • La Bienfaisance
  • Jean-Baptiste Willermoz, la loge-Mère de Lyon et le Grand Orient de France.
  • Une conduite de Grenoble … façon Lyon.
  • La Bonne Foi
  • La Vraie Union Historique.
  • Les parfaits Amis de la Vertu
  • Saint Louis de l’Humanité
  • La Résurrection.
  • Les Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte.
  • Le Convent de Lyon (1778)
  • Le Convent de Wilhelmsbad (1882)
  • L’âge d’or de la Maçonnerie Lyonnaise : la parfaite Harmonie, le parfait Accord, Saint-Jean de Jérusalem d’Écosse.
  • La Parfaite réunion devenue la Candeur
  • La Sincère Union
  • La Bienveillance
  • La Sincère Amitié
  • Saint-Jean d’Écosse du Patriotisme
  • Les Amis de la Vérité
  • La Régularité
  • La Paix
  • Le grand Chapitre général de France
  • Saint-Jean d’Écosse de la Sincérité et du Secret.
  • D’autres maçonneries à Lyon : la maçonnerie féminine ou d’adoption, les loges et le magnétisme animal, la Concorde
  • Les Maçonneries égyptiennes à Lyon
  • États des lieux à Lyon en 1790
  • Louis-Claude de SAINT-MARTIN, le philosophe Inconnu
  • Et terminer avec Jean-Baptiste Willermoz.
  • Conclusion.