Les Loges Maçonniques Lyonnaises – Tome III

Les Loges Maçonniques Lyonnaises : le second empire 1850-1870 Aimé Imbert

Auteur : Aimé IMBERT

LES LOGES MAÇONNIQUES  LYONNAISES ET LE SECOND EMPIRE 1850-1870.

Préface de Bruno BENOIT, professeur des Universités

La période 1850-1870 poursuit la métamorphose commencée à l’époque précédente. Soumise à la surveillance policière d’un régime autoritaire sous la 1ère partie de l’Empire, régime qui va même jusqu’à lui imposer un Grand Maître despotique, la Franc-Maçonnerie française continue de se structurer et discrètement de se renforcer autour des valeurs républicaines.

Sous la seconde partie de l’Empire, dite Libérale, les Francs-Maçons profitent de cette relative liberté pour investir le champ politique, principalement républicain, et le champ social d’une manière encore plus affirmée qu’auparavant. En particulier, les Maçons s’investissent dans la solidarité envers les plus démunis de la société.

Dans cette période commencent à naître les conflits internes entre spiritualistes, qui veulent conserver l’obligation de la croyance en Dieu et en l’immortalité de l’âme, et les rationalistes, athées et libres penseurs qui souhaitent s’en affranchir. Ce débat vigoureux ne trouvera sa conclusion que quelques années après l’Empire.

À Lyon, si l’engagement politique des Frères se doit toujours d’être prudent, leurs pratiques maçonniques laissent elles aussi peu de traces, hormis celles qui révèlent leurs difficultés : recrutements importants couvrant à peine les démissions, faible culture maçonnique, locaux inadaptées, et querelles interminables entre les Frères de Lyon et le Grand Orient parisien, et entre Frères lyonnais. Mais cette image décevante issue des documents se doit d’être redressée par la participation importante de nombreux Frères à la vie de la Cité, participation qui montre bien, indirectement, que la vie des Loges devait être bien plus riche intellectuellement qu’elle n’en a laissé traces. Et c’est sur cette période encore largement souterraine que va se construire la vie maçonnique sous la 3ème République.

Comme dans les deux tomes précédents, ce livre repose sur quinze années d’un passionné travail de dépouillement d’archives originales, qui permet de suivre, d’une façon vivante, l’évolution des Loges maçonniques lyonnaises de manière détaillée, et de découvrir quelques-uns des maçons lyonnais qui ont marqué leur époque.

Lionel Brabant

LES LOGES MAÇONNIQUES LYONNAISES – TOME III

LES LOGES MAÇONNIQUES LYONNAISES ET LE SECOND EMPIRE 1850-1870

  • Préface
  • Préambule
  • La Révolution de 1848 et ses suites en France
    La situation socio-politique
    La situation maçonnique
  • La Révolution de 1848 et ses suites à Lyon
    La situation socio-politique
    La situation maçonnique
  • La France impériale 1851- 1870
    La situation socio-politique
    La situation maçonnique
  • Lyon et l’Empire 1851-1870
    La situation socio-politique
    La situation maçonnique
  • Les Loges et Chapitres lyonnais sous l’Empire -1850-1870
    Le Parfait Silence et son Chapitre 1850-1870
    La Candeur et son Chapitre 1850-1870
    La Sincère Amitié et son Chapitre 1850-1870
    Union et Confiance et son Chapitre 1850-1870
    Les Enfants d’Hiram, Loge et Chapitre 1850-1859
    Simplicité-Constance et son Chapitre 1850-1870
    L’Asile du Sage et son Chapitre 1850-1870
    Bienfaisance et Amitié et son Chapitre 1850-1870
    Les Chevaliers du Temple 1850-1870
    Les Amis des Arts 1850-1854
    Les Amis de la Vérité 1850-1870
    Les Amis des Hommes 1850-1870
    Etoile et Compas 1850-1870
    Tolérance et Cordialité 1859-1870
    Union Ecossaise 1865-1870
    Lumière et Vérité 1855
    Souverain Chapitre de la Vallée de Lyon 1868-1870
    Le Conseil Philosophique Le Parfait Silence 1850-1870
    Consistoire Rhône-Alpes 1830 ??
  • Les Loges voisines
    Bourgoin , Humanité et Progrès , 1866
    La Tour du Pin , l’Abri du Penseur , 1867
    Givors, La Solidarité , 1867
  • ANNEXES
    La Famille Maynard
    Les Petites Loges, 1863-1869
    Hugentobler Jacques
    Hénon Jacques Louis
    Ducarre Nicolas
    Andrieux Louis
    Le Royer Elie
    Les Obédiences maçonniques
    L’adoption des enfants
    Actions collectives : Lettre au Pape, le Collège des Orateurs
  • CONCLUSION